CCBCC simplifie la gestion des rapports


Lorsque vous buvez un Coca bien frais dans le sud-est des États-Unis, c'est généralement grâce à Coca-Cola Bottling Company (CCBCC). Basé à Charlotte, en Caroline du Nord, CCBCC, qui opère dans 12 États, est la plus importante société d'embouteillage Coca-Cola indépendante aux États-Unis.

Avant Tableau :

  • Les tableaux de bord étaient actualisés une fois par mois via un processus impliquant plus de 1 000 étapes.
  • Le service informatique avait du mal à comprendre les besoins de l'entreprise, et vice versa.
  • Les commerciaux itinérants et les cadres ne pouvaient consulter les derniers rapports qu'une fois dans leur bureau.
  • Les pertes, qui se chiffraient à plus d'un million de dollars, étaient difficiles à traiter.

Maintenant avec Tableau :

  • Les tableaux de bord sont mis à jour quotidiennement en un seul clic.
  • Le service informatique et l'entreprise travaillent désormais main dans la main.
  • Plus de 800 employés accèdent régulièrement aux tableaux de bord via des appareils mobiles.
  • Il est plus facile de suivre et de lutter contre le risque de pertes.

Dans la première vidéo, trois membres de l'équipe chargée des outils d'aide à la décision chez CCBCC expliquent comment ils sont passés d'un mode de reporting laborieux à des analyses dynamiques précises. Dans la deuxième vidéo, leur architecte de données explique comment Tableau a permis au service informatique de passer du statut de « rabat-joie » à celui de sauveur. Enfin, dans la troisième vidéo, leur analyste en chef raconte comment Tableau aide les commerciaux sur le terrain en leur donnant accès aux données sur leurs appareils mobiles.

Si vous faites sans cesse la même chose, comment voulez-vous sortir des sentiers battus ? Sans la solution Tableau, nous n'y serions jamais arrivés. Grâce à elle, nous avons accès aux données d'une tout autre manière.

« Désormais, nous ne sommes plus des créateurs de rapports, mais de vrais analystes »

Tableau : Vous travaillez avec des centaines de commerciaux sur le terrain. Comment utilisez-vous les données pour faciliter leur quotidien ?

Shawn Crenshaw, analyste en chef : « Nos rapports présentent aussi bien des informations sur nos ventes que sur les livraisons, et concernent la commercialisation de nos produits tout autant que leur livraison.

Ils incluent également des données allant du marketing sur les marchés locaux, tels que les grands magasins Walmart, votre café du coin ou votre épicerie, à la livraison du produit réel, en passant par nos performances dans ces magasins. »

Toutes ces données nous permettent d'analyser notre efficacité en nous permettant notamment de voir si nous livrons le produit dans les délais, ainsi que notre rentabilité. Nous pouvons également vérifier si nous respectons notre budget et si celui-ci est bien utilisé, effectuer des prévisions, etc.

Tableau : Qu'en est-il de la mobilité ?

Shawn : Chez Coke Consolidated, la mobilité est essentielle. Notre responsabilité première est de vendre. C'est pourquoi nous faisons notre possible pour que nos commerciaux ne soient pas bloqués au bureau. De plus, ils ont autre chose à faire que de passer leur temps dans nos locaux à analyser les statistiques et à traiter les chiffres. Ils doivent vendre le produit.

Consciente de cela, la direction a développé une stratégie afin d'encourager la mobilité des commerciaux. Celle-ci incluait l'achat d'iPad personnels. Dès lors, pour que les commerciaux aient accès aux données dont ils ont besoin, nous avons dû nous assurer que l'application ou le logiciel était compatible avec ce type d'appareil. C'est là que Tableau est entré en jeu.

Désormais, chaque fois que nous créons des rapports ou des tableaux de bord, nous le faisons en tenant bien compte des exigences propres aux iPad et à la mobilité. Tout ce que nous concevons doit être suffisamment efficace pour permettre à tout le monde d'accéder aux informations souhaitées en deux clics afin de pouvoir prendre des décisions rapides, et partout.

Tableau : Cette stratégie doit beaucoup aider vos commerciaux sur le terrain.

Shawn : Certes, elle aide les commerciaux, mais pas seulement. Les cadres en profitent également lorsqu'ils vont chez le client. Pour les questions, ils n'ont pas besoin de sortir une feuille de calcul Excel ou tout autre document. Ils allument leur iPad, trouvent le tableau de bord requis et répondent tout de suite.

En résumé, Tableau nous a permis d'être ce que nous sommes aujourd'hui, de fournir des données non seulement précises, mais également personnalisées afin d'améliorer l'adaptabilité des utilisateurs.

Tableau : Comment le service informatique perçoit-il l'accès aux données en libre-service ?
Bryan Franklin, architecte de données : L'IT adore qu'on fasse appel à lui pour résoudre un problème.

J'ai constaté une certaine résistance de la part de l'équipe informatique, probablement parce qu'elle n'utilise pas les mêmes indicateurs clés de performance que l'entreprise. Les leurs reposent sur la stabilité. Et l'innovation, ainsi que l'accès aux données en libre-service peuvent mettre en danger cette stabilité. Ils sont un peu réticents à l'idée de laisser plus de liberté aux utilisateurs, car cela représente un risque.

Dans cette approche, tout le monde y perd. Le service informatique perd son temps et l'entreprise ne reçoit pas le service dont elle a besoin.

Grâce au concept de libre-service, l'IT n'est plus à la merci des exigences spécifiques des utilisateurs (« J'ai besoin que vous fassiez telle ou telle chose avant telle ou telle date »).

Dans ce scénario, vous n'êtes jamais sûr que les utilisateurs soient satisfaits du résultat. Et bien souvent, ils ne le sont pas, ce qui génère beaucoup d'agacement.

Donc, si vous pouvez vous débarrasser de ce sentiment d'agacement en faisant collaborer le service informatique et l'entreprise, les employés peuvent se concentrer sur ce qu'ils savent faire et l'équipe informatique n'a plus forcément besoin de connaître les subtilités ou les tenants et les aboutissants de chaque fonction dans l'entreprise. Et cela n'empêche pas les employés de s'adresser au service informatique lorsqu'ils ont besoin d'aide sur une requête ou un ensemble de données spécifique.

Tableau : Tout le monde est gagnant, on dirait !
Bryan : La cohésion est parfaite. L'équipe informatique aide les employés, ajuste ceci, réorganise cela et remodèle les données. Ils se sentent à l'aise dans ce rôle. Ils génèrent donc les informations requises.

De leur côté, les employés exploitent ces informations et les remercient chaudement de leur réactivité.

Selon moi, c'est ce type de collaboration et d'échange qui permet de renforcer la relation entre le service informatique et l'entreprise.

Nous avons parlé de la méthodologie en cascade et des processus SDLC standard que le service informatique connaît bien. Mais ils sont vraiment très lents, particulièrement dans l'univers de l'aide à la décision.

Lorsque vous proposez une méthodologie agile et que vous commencez à optimiser la production, l'entreprise s'implique davantage et se sent plus motivée.

C'est ce qui intéresse l'IT. Il souhaite que ses initiatives « motivent les troupes ». Lorsque cet état d'esprit est présent et que le service informatique y est pour quelque chose, il n'hésite plus à se lancer dans l'aventure.

Accès aux données sur les appareils mobiles

Tableau : Vous travaillez avec des centaines de commerciaux sur le terrain. Comment utilisez-vous les données pour faciliter leur quotidien ?
Shawn Crenshaw, analyste en chef : « Nos rapports présentent aussi bien des informations sur nos ventes que sur les livraisons, et concernent la commercialisation de nos produits tout autant que leur livraison.

Ils incluent également des données allant du marketing sur les marchés locaux, tels que les grands magasins Walmart, votre café du coin ou votre épicerie, à la livraison du produit réel, en passant par nos performances dans ces magasins. »

Toutes ces données nous permettent d'analyser notre efficacité en nous permettant notamment de voir si nous livrons le produit dans les délais, ainsi que notre rentabilité. Nous pouvons également vérifier si nous respectons notre budget et si celui-ci est bien utilisé, effectuer des prévisions, etc.

Tableau : Qu'en est-il de la mobilité ?
Shawn : Chez Coke Consolidated, la mobilité est essentielle. Notre responsabilité première est de vendre. C'est pourquoi nous faisons notre possible pour que nos commerciaux ne soient pas bloqués au bureau. De plus, ils ont autre chose à faire que de passer leur temps dans nos locaux à analyser les statistiques et à traiter les chiffres. Ils doivent vendre le produit.

Consciente de cela, la direction a développé une stratégie afin d'encourager la mobilité des commerciaux. Celle-ci incluait l'achat d'iPad personnels. Dès lors, pour que les commerciaux aient accès aux données dont ils ont besoin, nous avons dû nous assurer que l'application ou le logiciel était compatible avec ce type d'appareil. C'est là que Tableau est entré en jeu.

Désormais, chaque fois que nous créons des rapports ou des tableaux de bord, nous le faisons en tenant bien compte des exigences propres aux iPad et à la mobilité. Tout ce que nous concevons doit être suffisamment efficace pour permettre à tout le monde d'accéder aux informations souhaitées en deux clics afin de pouvoir prendre des décisions rapides, et partout.

Tableau : Cette stratégie doit beaucoup aider vos commerciaux sur le terrain.
Shawn : Certes, elle aide les commerciaux, mais pas seulement. Les cadres en profitent également lorsqu'ils vont chez le client. Pour les questions, ils n'ont pas besoin de sortir une feuille de calcul Excel ou tout autre document. Ils allument leur iPad, trouvent le tableau de bord requis et répondent tout de suite.

En résumé, Tableau nous a permis d'être ce que nous sommes aujourd'hui, de fournir des données non seulement précises, mais également personnalisées afin d'améliorer l'adaptabilité des utilisateurs.

Les ressources suivantes peuvent vous intéresser...