Honeywell : une économie de plus de 10 000 heures et plus de 9 000 utilisateurs dans 14 business units


10 000 à 20 000 heures-personnes économisées
Plus de 9 000 utilisateurs Tableau dans toute l'entreprise
Informations exploitables par les dirigeants concernant les dépenses

Le centre des finances mondial est le pôle d'analyses global d'Honeywell, entreprise qui pèse 40 milliards de dollars. Depuis mars 2016, Honeywell a atteint les 9 000 utilisateurs Tableau dans toute l'entreprise. Grâce à Tableau et Alteryx, l'équipe analyse les données en seulement quelques heures, au lieu de plusieurs mois, ce qui facilite les prises de décisions cruciales quant aux liquidations et aux ventes. Depuis l'adoption de Tableau, Preetham Shanbhag, Senior Director, FP&A Operations and Transformation, estime qu'Honeywell a économisé entre 10 000 et 20 000 heures-personnes. Et en ce qui concerne la valeur métier, « c'est difficile à chiffrer », indique Preetham.

Je peux vous affirmer qu'en matière de productivité, nous avons réalisé une économie de 10 000 à 20 000 heures-personnes grâce à l'automatisation et la normalisation que permet Tableau. Mais c’est surtout au niveau de la valeur métier que c’est intéressant, et c’est difficile à chiffrer.

Une économie de 10 000 à 20 000 heures-personnes et une adoption par 9 000 utilisateurs

Le centre des finances mondial d'Honeywell prend en charge les analyses de 14 business units stratégiques et gammes de produits dans plus de 100 pays. Parmi les domaines dans lesquels opère son groupe de clients internes, citons la direction générale, les ventes, le marketing, les achats, l'informatique, les ressources humaines et bien d'autres.

Grâce à la puissance de Tableau et d'Alteryx, l'équipe analyse des données provenant de plus de 150 systèmes ERP, notamment SAP, Oracle, Navision et JD Edwards. Depuis mars 2016, Honeywell est passé de 0 à 9 000 utilisateurs Tableau dans l'ensemble de l'entreprise.

« Dans le domaine des finances, nous analysons quantité de données », explique Preetham Shanbhag, Senior Director, FP&A Operations and Transformation. « Elles ont trait aux P&Ls (pertes et profits), aux ventes, au carnet de commandes, aux fonds de roulement ou encore à la trésorerie. Le volume de données transactionnelles à analyser est considérable. »

Jusque-là, le centre des finances mondial analysait les données à l'aide d'Excel et de plusieurs autres outils, et mettait parfois des mois à extraire, manipuler et transformer ces données. Par exemple, il fallait parfois jusqu'à trois ou quatre mois pour générer des rapports standard sur les ventes. Depuis que l'équipe a adopté Tableau, la création de ces mêmes rapports ne nécessite plus que quelques heures.

« Je peux vous affirmer qu'en matière de productivité, nous avons réalisé une économie de 10 000 à 20 000 heures-personnes grâce à l'automatisation et la normalisation que permet Tableau. »

«Mais c’est surtout au niveau de la valeur métier que c’est intéressant, et c’est difficile à chiffrer », indique Preetham. « Auparavant, nous consacrions 70 % de notre temps à l'extraction des données et autres tâches afférentes, et seulement 30 % à l'analyse. Désormais, c'est tout le contraire. L'impact des P&Ls est donc direct par rapport aux prises de décisions métier. »

Depuis notre dernier achat, nous sommes passés de 0 à 9 000 utilisateurs dans l'ensemble de l'entreprise. Nous avons déployé Tableau très rapidement.

Une prise de décision basée sur une vision globale des données financières

Les rapports d'inventaire réalisés dans Tableau permettent à l'entreprise de prendre des décisions plus éclairées « en cas d'hésitation entre une liquidation et une vente en catastrophe », poursuit Preetham. Et en ce qui concerne la valeur métier, « c'est difficile à chiffrer », ajoute-t-il.

L'équipe pilote également un projet visant une analyse des fonds de roulement et une réduction des dépenses indirectes, des frais de transport et de déplacement, ainsi que des coûts de fret, de manière à avoir une vision globale des dépenses de l'entreprise. En outre, les tableaux de bord Tableau axés sur le chiffre d'affaires par segment et client de produit aident l'équipe de direction à prendre des décisions quant aux marchés où déployer ses équipes de vente.

« Vous pouvez prendre toutes ces données et les transformer en informations commerciales exploitables utiles, puis les partager avec votre groupe de clients internes afin de leur permettre de prendre les bonnes décisions en fonction de ces informations », poursuit Preetham. « Voilà en quoi Tableau favorise la chaîne de valeur. »

« C'est le côté simple et intuitif du produit qui fait la différence, ainsi que la perception qu'en ont les clients. Ainsi, pour nous en tant qu'entreprise de planification et d'analyse financière, l'objectif est de créer des rapports plus faciles à lire et d'accélérer de ce fait la prise de décision du client interne. »

« Vous pouvez prendre toutes ces données et les transformer en informations commerciales exploitables utiles, puis les partager avec votre groupe de clients internes afin de leur permettre de prendre les bonnes décisions en fonction de ces informations », poursuit Preetham. « Voilà en quoi Tableau favorise la chaîne de valeur. »

« C'est le côté simple et intuitif du produit qui fait la différence, ainsi que la perception qu'en ont les clients. Ainsi, pour nous en tant qu'entreprise de planification et d'analyse financière, l'objectif est de créer des rapports plus faciles à lire et d'accélérer de ce fait la prise de décision du client interne. »

Les ressources suivantes peuvent vous intéresser...