Livre blanc

Les 5 visualisations de données les plus marquantes de tous les temps

Les données permettent de trouver des opportunités et de lever des ambiguïtés. Ces 5 visualisations de Snow, Rosling, Minard, Nightingale et Priestley sont autant de preuves irréfutables de cette affirmation. Ces créations ont influencé les esprits et les décisions à des moments charnières de l'histoire, et ont eu des conséquences sur le monde qui nous entoure.

Nous pouvons observer les travaux antérieurs pour mieux comprendre l'avenir de la visualisation de données. Ces visualisations sont encore pertinentes aujourd'hui et continuent de nous faire la démonstration de la puissance du storytelling des données.

Lisez ce livre blanc pour en savoir plus.

5. Carte du choléra à Londres, John Snow

1854. Londres. Épidémie de choléra. En à peine 10 jours, plus de 500 personnes sont mortes dans un seul quartier. Le fait que les décès se concentrent dans un lieu est particulièrement terrifiant, car personne n'en comprend la cause. Personne, à l'exception de John Snow, un épidémiologiste qui se rend compte que l'alimentation en eau est responsable de la propagation de la maladie. Il a alors reporté chaque décès sur une carte grâce à une méthode de cartographe astucieuse (voir ci-dessus), ce qui lui a permis de démontrer que le nombre de décès devenait de plus en plus important à mesure que l'on se rapprochait de la pompe à eau située sur Broad Street. C'était la preuve irréfutable que l'épidémie de choléra était causée par une source d'eau contaminée. Grâce à cette découverte, les autorités ont pu stopper l'épidémie et sauver des millions de vies.

4. Gapminder, Hans Rosling

Le scientifique suédois Hans Rosling travaille depuis plus de 30 ans avec des données sur le développement, mais c'est en créant une visualisation exceptionnelle et en participant à une conférence TED en 2007 qu'il a pu partager sa passion avec le monde entier. Sa visualisation originale (il en existe d'autres de ce type aujourd'hui) montre la relation entre revenus et espérance de vie dans 200 pays sur plus de 200 ans, le tout en seulement 4 minutes. Ces données sont assez simples, mais le storytelling visuel de Hans Rosling change la façon de les aborder.

3. Campagne de Russie, Charles Minard

En 1812, Napoléon entame une marche vers Moscou dans le but de conquérir la ville. 98 % de ses soldats y perdent la vie. 50 ans plus tard, alors que la France avait perdu sa puissance impériale, l'ingénieur Charles Minard utilise les données pour rappeler à ses concitoyens les horreurs de la campagne de Russie. La simple, mais fascinante ligne de température en bas de la visualisation montre comment le froid a eu raison de l'armée de Napoléon. Cette visualisation inspire toujours les personnes qui la considèrent comme un moyen de mesurer le coût réel de la guerre.

2. Mortalité pendant la guerre de Crimée, Florence Nightingale

1855. La Crimée. La Grande-Bretagne lutte à la fois contre la Russie et la maladie. Lorsque vous êtes infirmière, comment convaincre une armée d'investir dans les hôpitaux et la santé plutôt que dans les armes et les munitions ? Florence Nightingale a raconté son histoire avec des données en montrant le nombre inimaginable de décès dus à une maladie évitable (affichés en bleu gris). Cette visualisation a permis de convaincre l'armée britannique de donner la priorité aux conditions d'hygiène, et ainsi de sauver des vies.

1. Chronologie et biographies, Joseph Priestley

Cette chronologie faite de barres empilées présente la vie de 2 000 personnalités célèbres entre 1200 av. J.-C. et l'année 1800. Le spécialiste de l'éducation et polymathe du 18e siècle Joseph Priestley s'était fixé un objectif ambitieux : enseigner à ses étudiants la relation entre les nations du passé et les personnalités qui ont marqué leur histoire. Son travail a abouti à deux vues séparées, mais connexes. Avec un axe vertical identique à celui du premier graphique, cette visualisation retrace l'histoire des plus grandes civilisations du monde au cours de la même période. Ensemble, ces deux visualisations tissent une histoire complexe. Elles expliquent et justifient à la fois l'essor et le déclin des empires, sans oublier les grands penseurs qui ont défini ces nations. Notez par exemple les groupes de biographies et leur corrélation avec les grands moments de l'Histoire : les Grecs, les Romains, le siècle des Lumières, etc.