Livre blanc

Créez des tableaux de bord convaincants, instructifs et engageants

Auteurs: 

Vos tableaux de bord racontent-ils l'histoire que vous souhaitez communiquer, ou vos données sont-elles noyées dans un océan d'informations ? Tableau s'appuie sur les principes de design, de cognition et de perception pour que l'utilisateur puisse rester concentré sur sa tâche. Ces mêmes principes s'appliquent pour un tableau de bord réussi. Découvrez comment tirer profit de Tableau pour créer des tableaux de bord qui captent l'attention, favorisent l'engagement et permettent de comprendre même les informations les plus complexes.

Lisez ce livre blanc et découvrez les trois étapes à suivre pour créer des tableaux de bord plus instructifs, plus attrayants et plus efficaces.

Nous proposons également ce sujet sous forme de webinaire.

Nous avons tous en mémoire une conversation particulièrement intéressante, où chacun pouvait s'exprimer aisément, sans qu'il y ait la moindre gêne ou honte. Cela s'applique également à la visualisation de données. Dans l'idéal, votre audience doit assimiler et utiliser chacune des informations disponibles dans un tableau de bord, sans la moindre distraction ni la moindre faille. On parle alors de « flow », ou état maximal de concentration.

Le psychologue Mihaly Czikszentmihalyi a longuement étudié cette notion. Comme plusieurs autres chercheurs, il a constaté que les utilisateurs parvenaient à cet état mental lorsqu'ils devaient mobiliser leurs compétences et relever un défi accessible. Il existe une corrélation entre cette immersion totale et le bonheur, la créativité et la productivité.

Comment provoquer la même chose avec vos tableaux de bord ? Votre rôle, à l'étape du design, est d'optimiser l'expérience utilisateur en évitant tout élément indésirable ou envahissant. C'est ainsi que vous pourrez créer des tableaux de bord convaincants, instructifs et engageants.

Suivez ces meilleures pratiques pour réduire les sources de distraction et faciliter la concentration :

  1. Détachez-vous des données et focalisez-vous sur vos utilisateurs
  2. Retirez tout ce qui peut l'être, mais rien de plus
  3. Montrez votre travail et reprenez-le inlassablement

1. Détachez-vous des données et focalisez-vous sur vos utilisateurs

Vous évoluez dans le monde des données. Ainsi, vous lisez les données comme un professeur de musique lit une partition. Toutefois, celui-ci ne peut pas transmettre l'intégralité de son savoir pendant un cours. Le partage d'un tel volume d'informations serait peu constructif et pourrait même provoquer l'effet inverse, en décourageant les étudiants moins expérimentés ou moins intéressés. Les meilleurs enseignants tiennent compte du niveau et des besoins de leurs étudiants.

De la même manière, vous devez mettre de côté votre propre connaissance des données et vous poser les questions suivantes : quels sont les besoins des personnes à qui je m'adresse ? À quelle fréquence vont-elles consulter ces données ? Quelles informations souhaitent-elles en tirer ? Que savent-elles déjà sur le sujet ? Ont-elles déjà utilisé des tableaux de bord ?

Prenez le temps de répondre à ces questions avant de créer vos tableaux de bord. Ainsi, ils seront optimisés pour les seules personnes qui comptent : celles qui vont les utiliser.

Adaptez votre histoire à votre audience

Chaque ensemble de données a sa propre audience et présente un point de vue différent. Supposons que vous vouliez créer une visualisation avec un ensemble de données sur les ponts américains afin d'identifier les édifices ne répondant pas aux normes ou présentant des risques d'effondrement. Certains chercheront à se focaliser sur la qualité des ponts, tandis que d'autres auront recours aux données des recensements pour prendre en considération le nombre de personnes traversant les ponts.

Ce projet peut être abordé de différentes façons en fonction du message que vous souhaitez transmettre. Cherchez-vous à mettre en garde votre audience, à stimuler les activités d'une entreprise de construction ou à mettre en lumière les priorités pour une administration ? Tout dépend de votre audience, de ses capacités et de sa maîtrise du sujet. De la même manière que vous cherchez à optimiser l'expérience utilisateur, votre audience vous aide à limiter vos choix en termes de présentation.


Ce tableau de bord, créé par Ben Jones de Data Literacy, LLC, propose une interprétation des données sur les ponts pour un État spécifique. Des filtres permettent aux utilisateurs d'accéder aux détails par comté ou statut. Si vous cliquez sur un pont sur la carte, le tableau de bord affiche une photo aérienne du pont.

Par exemple, ces tableaux de bord d'Anya A'Hearn proposent une variété d'options. Chacun d'entre eux a été conçu pour une audience précise. Ils suscitent tous des capacités et des réflexions différentes.


Ce tableau de bord est riche en données et contient diverses options interactives. Il cible des utilisateurs expérimentés qui connaissent bien le sujet.

Le tableau de bord ci-dessous est attrayant et ne manque pas de couleurs. Il cherche avant tout à transmettre un message clair et facile à comprendre.


Ce tableau de bord est riche en données et contient diverses options interactives. Il cible des utilisateurs expérimentés qui connaissent bien le sujet.

2. Retirez tout ce qui peut l'être, mais rien de plus

Dans leur ouvrage « The Elements of Style », William Strunk Jr. et E.B. White recommandent d'« omettre les mots inutiles ». L'utilisation de termes redondants ou vides de sens à l'écrit peut gêner la compréhension. Il en va de même pour les tableaux de bord. L'excès d'informations, les graphiques déroutants et les fonctionnalités inutiles peuvent les rendre difficiles à utiliser et à comprendre.

Voici par exemple trois visualisations sur la répartition des tornades aux États-Unis pour les neuf premiers mois de l'année.


Chaque ligne verticale représente l'heure, avec minuit en haut et midi au milieu. Entre autres choses, les trois visualisations indiquent que les tornades se produisent le plus souvent l'après-midi en été.

Elles se différencient par la quantité d'informations visuelles utilisées pour raconter l'histoire. La visualisation de gauche est extrêmement minimaliste, celle du milieu montre davantage d'informations, et celle de droite est encore plus complexe. Aucune n'est réellement meilleure que les autres. Celle de gauche est parfaite pour les personnes qui maîtrisent le sujet et qui préfèrent une présentation simple, sans redondances. À l'inverse, la visualisation de droite séduit davantage les novices, ou encore les personnes qui ne la consulteront qu'une seule fois.

Mais comment savoir si un élément est superflu ou essentiel ? C'est le moment de faire appel à vos collègues.

3. Montrez votre travail et reprenez-le inlassablement

Ne vous contentez pas de promouvoir une culture analytique : développez également une culture de la critique à la fois constructive, collaborative et régulière. Multipliez les versions et les retours pour optimiser votre produit final. Ne restez pas à l'écart. Demandez de l'aide si vous n'avancez plus. Commencez à travailler, puis montrez le résultat à quelqu'un. Tenez compte des remarques et reprenez votre travail. Répétez ces étapes jusqu'à ce que le résultat final vous plaise. Tout comme un diamant, un tableau de bord réussi nécessite beaucoup de travail. Il faut de la chaleur, de la pression et du temps. Cependant, le jeu en vaut la chandelle.

Confiance et partage, les deux piliers des critiques constructives

Une véritable culture de la critique repose sur certains aspects essentiels. Vous devez tout d'abord faire confiance à vos collègues. Dans une ambiance de respect mutuel, vous pourrez compter sur les retours de chacun.

Soyez prêt à reconnaître vos erreurs. L'objectif de votre visualisation est de satisfaire vos utilisateurs et clients. Focalisez-vous donc sur leurs besoins, et non sur vos préférences personnelles, lors de la conception de votre tableau de bord.

Les écrivains et scénaristes sont régulièrement contraints de consentir à des sacrifices et d'abandonner une certaine partie de leur scénario ou de leur script à laquelle ils tenaient particulièrement. De la même façon, vous devrez parfois renoncer à certains éléments. Gardez une vision d'ensemble et faites preuve d'honnêteté lorsque quelque chose ne fonctionne pas. Il est également conseillé de dédier un emplacement public, qu'il soit virtuel ou réel, au partage de vos créations.


Dans nos locaux, nous avons des écrans qui permettent d'afficher les visualisations et d'indiquer qui en sont les auteurs. En partageant nos créations, nous sommes plus susceptibles d'obtenir des retours et de nous améliorer.

Recommencez, améliorez, peaufinez

L'art de créer de tableaux de bord efficaces repose sur un processus itératif. Les tableaux de bord doivent constamment évoluer au fil du temps. Ils doivent s'adapter aux changements d'audience et de pratiques. La moindre modification peut avoir un impact considérable.

Le résultat final comporte beaucoup moins d'éléments superflus et permet davantage de digérer l'information. Pour sortir du lot, n'hésitez pas à reprendre votre travail encore et encore.

Travaillez vite et efficacement. Demandez l'avis de vos collègues. Tenez compte de votre audience. Évitez les éléments superflus. Répétez l'opération autant de fois que nécessaire. C'est de cette manière que vous obtiendrez un état de concentration maximale pour vous-même, vos collègues et vos utilisateurs.

À propos des auteurs: 

Jeff Pettiross

Designer UX, Tableau Software