Sony optimise ses performances marketing en exploitant les données du streaming musical avec Tableau


Un reporting plus efficace pour favoriser l'élaboration de stratégies et stimuler la créativité
À la découverte de nouvelles informations grâce à la visualisation interactive des données
Une gestion de projet plus flexible et plus rapide

Le streaming musical est en train de révolutionner l'activité de Sony Music, l'un des leaders mondiaux de l'industrie de la musique. Les volumes de données que le streaming génère sont tout simplement considérables. Pour en tirer profit, et de là, optimiser ses efforts marketing, Sony doit se tourner vers des outils d'analyse avant-gardistes, afin de faire évoluer et d'améliorer ses analyses.

Ryan Rauscher, responsable de la Business Intelligence chez Sony Music Allemagne, explique comment Tableau a simplifié la création de rapports et ce, malgré l'augmentation des volumes de données, et comment les tableaux de bord visuels permettent à l'entreprise d'identifier les opportunités de revenus et d'optimiser ses efforts marketing.

Un reporting plus efficace pour favoriser l'élaboration de stratégies et stimuler la créativité

De nombreuses stars internationales de la musique sont sous contrat avec Sony, qui est responsable de l'élaboration des campagnes marketing visant à assurer leur promotion. Si la vente de musique sur support physique connaît un déclin régulier, la diffusion de musique en streaming connaît, elle, une ascension fulgurante.

« L'un de nos principaux objectifs consiste à déterminer comment le streaming nous permet de générer des revenus », déclare M. Rauscher.

Pour atteindre cet objectif, l'entreprise analyse continuellement une quantité impressionnante de données issues de sources disparates. Selon Ryan Rauscher, « la musique en streaming génère, à elle seule, environ 3 à 5 milliards de nouveaux points de données par semaine. S'y ajoutent également les données de Shazam et de YouTube, ainsi que celles issues de sources locales, comme le classement des meilleures ventes de disques en Allemagne et son mode de calcul, le temps de diffusion sur les ondes nationales, ou encore les chiffres de vente traditionnelle. »

C'est en 2014 que l'entreprise décide de faire appel à Tableau, dépassée par la quantité considérable de données générée par l'évolution rapide des modèles économiques, canaux de diffusion et services de streaming. La visualisation de données en libre-service facilite dès lors la création de rapports et les prises de décision pour l'ensemble des équipes, qui peuvent donc consacrer une plus grande partie de leurs ressources à élaborer des stratégies et à faire montre de leur créativité.

Je pense qu'il s'agit là du principal avantage de Tableau : mes collègues peuvent désormais faire appel à toute leur créativité pour interpréter les résultats, plutôt qu'avoir à créer eux-mêmes les rapports à partir de volumes de données conséquents.

« Nous avons besoin d'outils qui offrent une grande flexibilité et nous permettent de modifier rapidement nos rapports, d'interagir avec les données, ou simplement d'essayer différentes choses. C'est pour cela que Tableau est clairement l'outil qu'il nous faut pour gérer de telles quantités de données », affirme Ryan Rauscher.

Malgré des débuts modestes, Tableau s'est rapidement imposé comme l'outil de référence au sein de toute l'entreprise. Aujourd'hui, environ 2 000 salariés de Sony Music l'utilisent pour agréger et analyser un grand nombre de données en temps réel dans le cadre du suivi et du reporting. En centralisant ses activités de reporting, Sony s'est donné les moyens d'optimiser la gestion des tâches quotidiennes tout en améliorant la qualité de ses analyses.

« Avant d'utiliser Tableau, nous avions environ 30 collègues rien qu'en Allemagne qui téléchargeaient des données tous les jours pour les convertir en rapports Excel et les remettre en forme », se souvient Ryan Rauscher.

« Aujourd'hui, ils n'ont plus à effectuer ce travail parce que nous l'avons centralisé, et ils peuvent donc consacrer une plus grande partie de leur temps à l'analyse et au contenu. Je pense qu'il s'agit là du principal avantage de Tableau : mes collègues peuvent désormais faire appel à toute leur créativité pour interpréter les résultats, plutôt qu'avoir à créer eux-mêmes les rapports à partir de volumes de données conséquents », affirme Ryan Rauscher.

Nous avons besoin d'outils qui offrent une grande flexibilité et nous permettent de modifier rapidement nos rapports, d'interagir avec les données, ou simplement d'essayer différentes choses. C'est pour cela que Tableau est clairement l'outil qu'il nous faut pour gérer de telles quantités de données.

À la découverte de nouvelles informations grâce à la visualisation interactive des données

Par le passé, le reporting chez Sony se limitait à des indicateurs de performance standard, tels que les ventes, les bénéfices, le classement des meilleures ventes de disques ou les taux de téléchargement à tarif normal. Les données et les analyses étaient alors gérées dans des silos.

Cette époque est désormais révolue. Tableau et ses outils de visualisation interactifs permettent d'explorer de nouveaux domaines d'analyse, et ce quelle que soit la source des données ou la complexité de l'activité. « Nous pouvons fournir à l'ensemble des départements, ainsi qu'aux labels, des données sur lesquelles baser leur travail et leurs décisions », déclare Ryan Rauscher.

Par exemple, en utilisant un tableau de bord interactif, les salariés de Sony ont non seulement accès à l'évolution globale des ventes, mais également aux détails sous-jacents de leurs données. Ils peuvent identifier les départements dans lesquels les ventes ont été bonnes ou moins bonnes, et les raisons qui expliquent ces résultats. Ces informations leur permettront de prendre par la suite des décisions éclairées concernant le marketing des services de streaming.
« Nous constatons, par exemple, qu'avec de nombreuses chansons à succès, Spotify et ses playlists génèrent parfois plus de la moitié du volume de streaming et des revenus. Il s'agit d'une information extrêmement importante pour nous, car c'est là-dessus que nous devons aligner notre stratégie marketing. »

Pour nous, il est primordial de fournir à l'ensemble des équipes, ainsi qu'aux labels, des données sur lesquelles baser leur travail et leurs décisions.

Une gestion de projet plus flexible et plus rapide

Tableau a révolutionné la gestion de projet chez Sony Music en offrant à l'entreprise une meilleure réactivité et une plus grande souplesse dans ses opérations quotidiennes. « Nous avons abandonné la gestion de projet traditionnelle et ses longs délais pour nous tourner vers des pratiques plus flexibles et développer un processus de prototypage performant », explique Ryan Rauscher. « L'ensemble de nos documents de travail sont basés sur l'infrastructure de Tableau, ses tableaux de bord et ses classeurs. Nous avons, en quelque sorte, restructuré nos activités autour de Tableau pour lancer et compléter nos projets plus rapidement. Et je ne souhaite vraiment pas revenir en arrière. »

Autres ressources susceptibles de vous intéresser…