Grâce à Tableau, le WWF met les données au service de la protection environnementale et connecte plus de 7 000 employés au niveau mondial


L'impact des mesures de protection démontré par les visualisations
Centralisation des données de 80 bureaux internationaux
Un tableau de bord unique qui remplace 40 feuilles de calcul

Fondé en 1961, le WWF est l'une des plus grandes organisations mondiales indépendantes de protection de l'environnement. Ses mesures internationales, dont l'objectif est de mettre un terme au déclin de la biodiversité d'ici à 2030, s'articulent autour de neuf domaines clés : la vie sauvage, la vie des océans, la vie des forêts, l'eau douce, le climat et l'énergie, l'alimentation, les finances, la gouvernance et les marchés. Le WWF utilise Tableau pour centraliser, coordonner et analyser l'énorme volume de données généré par ses 80 bureaux dans le monde entier. Les résultats permettent ensuite de guider la prise de décision à tous les niveaux de l'organisation. Grâce à ses outils analytiques intuitifs et à ses visualisations puissantes, Tableau donne vie aux données des projets de protection et met en évidence l'influence positive du WWF sur la vie de cinq millions de personnes.

L'impact positif des mesures de protection démontré par les données

Une part importante du travail analytique du WWF consiste à apporter des preuves tangibles de l'impact positif de ses projets de protection. Avant la mise en œuvre de Tableau, il était extrêmement difficile de présenter les résultats de manière engageante.

« Quel que soit le degré de succès d'un projet, il est toujours difficile de susciter l'engouement avec des présentations PowerPoint et des feuilles de calcul Excel », explique Samuel Harper, responsable des systèmes métier mondiaux pour WWF. « En outre, l'analyse manuelle sur feuilles de calcul était si chronophage que de nombreux rapports devenaient obsolètes avant même d'être terminés. »

Désormais, Samuel Harper et son équipe utilisent les visualisations Tableau pour donner vie aux données des projets et mettre en valeur la façon dont le travail de protection du WWF change le monde.

« Grâce aux fonctionnalités puissantes proposées par Tableau pour l'analyse et la présentation des données, nous pouvons désormais créer des visualisations fascinantes, qui communiquent clairement les bienfaits de notre travail dans le monde entier », déclare Samuel Harper. « De nombreuses visualisations sont également liées à des données en direct, ce qui permet aux utilisateurs de manipuler les données en temps réel, à leur guise. »

Samuel Harper et son équipe ont également pu créer des gabarits, des palettes de couleurs et des polices officiels pour le WWF, grâce aux fonctionnalités intégrées dans Tableau. Ils peuvent ainsi générer des rapports internes et externes normalisés, avec une présentation à la fois professionnelle et instantanément identifiable.

« Qu'il s'agisse de la production mondiale d'huile de palme, des quotas de pêche au Kenya ou du décompte des orques au large des côtes de l'Alaska, Tableau nous permet de visualiser les données de la manière la plus percutante et intéressante possible », conclut-il.

Qu'il s'agisse de la production mondiale d'huile de palme, des quotas de pêche au Kenya ou du décompte des orques au large des côtes de l'Alaska, Tableau nous permet de visualiser les données de la manière la plus percutante et intéressante possible.

Une équipe mondiale connectée grâce à une plate-forme de données unique

Au fil de sa croissance, le WWF a vu sa portée mondiale s'élargir. L'organisation compte aujourd'hui plus de 7 000 employés et un réseau fédéré international de 80 bureaux. Avec des équipes aux quatre coins du monde, la coordination des données en cours de production et le maintien d'un réseau connecté représentent des défis permanents.

Avant Tableau, l'équipe chargée de mesurer la performance globale du WWF devait utiliser une combinaison de rapports Excel et d'analyses Qlikview pour collecter et analyser les données. Seulement, il fallait que les équipes de projets lui envoient régulièrement des données pertinentes, ce qui n'était pas toujours le cas. Ajoutez à cela des analyses manuelles et chronophages sur feuilles de calcul, et le caractère restrictif du modèle de licence de Qlikview, et vous comprendrez pourquoi cette approche est rapidement devenue intenable.

« Les employés du WWF sont répartis sur une zone géographique immense », explique Samuel Harper. « Pour garantir un fonctionnement aussi efficace que possible, tout le monde doit pouvoir accéder rapidement aux ressources organisationnelles et aux analyses de données les plus récentes. Le modèle existant ne nous permettait tout simplement pas de fournir ces informations à l'échelle globale. »

La mise en œuvre de Tableau a permis de connecter tous les membres de l'organisation pour la première fois sur une plate-forme de ressources centralisée, à la fois facile à utiliser et accessible 24 heures sur 24. L'utilisation de cette plate-forme a non seulement encouragé le partage des données et la collaboration à l'échelle du réseau WWF, mais elle a également éliminé les silos de données locaux en permettant aux équipes d'importer les données de leurs projets directement sur la plate-forme. La direction de l'organisation dispose donc aujourd'hui d'un aperçu beaucoup plus complet de l'activité internationale en cours, ce qui lui permet de prendre des décisions organisationnelles et budgétaires plus performantes.

« Tout se trouve dans Tableau, ce qui signifie que nous pouvons tous tirer parti des résultats généraux et du partage des informations », ajoute Samuel Harper.

Grâce aux fonctionnalités puissantes proposées par Tableau pour l'analyse et la présentation des données, nous pouvons désormais créer des visualisations fascinantes, qui communiquent clairement les bienfaits de notre travail dans le monde entier.

Simplification des analyses et des rapports à l'échelle de l'organisation

Tableau est désormais la plate-forme de choix des équipes pour une large gamme d'activités internes, notamment l'analytique sociale, le suivi du marketing direct, les rapports du réseau et les rapports généraux. Les données sont actualisées chaque jour : tous les employés ont ainsi accès aux mêmes informations et les erreurs liées aux doublons sont évitées.

« Grâce à Tableau, nous pouvons dire au revoir aux rapports Excel », déclare Samuel Harper. « Tableau est non seulement beaucoup plus stimulant, mais il permet également de communiquer en une seule visualisation ce qui aurait auparavant demandé 30 à 40 feuilles de calcul Excel. »

Un grand nombre de rapports créés avec Tableau sont entièrement automatisés : Samuel Harper et son équipe peuvent donc se pencher sur des analyses organisationnelles plus stratégiques, au lieu de toujours devoir mettre à jour et gérer les mêmes éléments.

« Le travail du WWF est de plus en plus axé sur les données. De ce fait, Tableau est aujourd'hui l'une des pierres angulaires de notre système analytique global », conclut-il. « Tableau a permis d'éliminer les silos internes et de connecter notre réseau d'employés dans le monde entier, mais au-delà, il nous aide également à mettre en valeur nos résultats et à travailler mieux et plus. »

Grâce à Tableau, nous pouvons dire au revoir aux rapports Excel. Tableau est non seulement beaucoup plus stimulant, mais il permet également de communiquer en une seule visualisation ce qui aurait auparavant demandé 30 à 40 feuilles de calcul Excel.

Autres ressources susceptibles de vous intéresser…