Comair identifie d'énormes réductions de coûts et met en place la culture de la data


Connexion à des centaines de sources de données
Plus de 500 000 $ d'économies identifiées en un seul projet
Mise en place d'une nouvelle culture de libre-service

Comair Limited est une grande compagnie aérienne sud-africaine qui assure jusqu'à 130 vols intérieurs et régionaux par jour, à la fois en tant que franchisée de British Airways et sous sa propre marque kulula.com. Fondée en 1946, cette compagnie est basée à l'aéroport international Oliver Reginald Tambo de Johannesbourg, et sert de hub pour les aéroports internationaux du Cap et de Durban. Comair utilise Tableau pour se connecter à des centaines de sources de données internes, optimiser sa BI et améliorer sa prise de décision. Cette plate-forme a boosté l'utilisation des données et a permis la mise en place d'une culture transparente du libre-service, ce qui se traduit par des gains de temps et une amélioration de la productivité à tous les niveaux.

Ce qui fait la force de Tableau, c'est sa facilité d'utilisation. Une petite formation suffit pour commencer à faire ressortir de précieux insights.

Connexion à des centaines de sources de données en interne

Chaque jour, Comair collecte des milliers de points de données opérationnelles, aussi bien sur la tarification et les ventes de billets que sur la consommation de carburant et la ponctualité des vols. Avant de passer à Tableau, la compagnie s'appuyait sur des feuilles Excel pour rassembler et analyser toutes ces données. Pourtant, en raison de la dispersion et de la multitude de sources de données impossibles à rassembler, les informations utiles passaient inaperçues ou étaient découvertes trop tard.

Liezl Brouckaert, responsable BI chez Comair, savait que l'infrastructure constituait le cœur du problème et qu'il fallait une nouvelle approche pour améliorer ce rapport avec les données.

« La compagnie entière était prisonnière d'Excel », explique-t-elle. « Le nombre impressionnant de silos de données et l'absence de plate-forme BI centralisée ne permettaient pas à l'équipe Business Intelligence (BI) de mettre à disposition facilement et rapidement les insights nécessaires aux utilisateurs métier. »

Aujourd'hui, tout est interconnecté grâce à Tableau. Les différents ensembles de données peuvent être combinés, visualisés et exploités directement depuis cette plate-forme, ce qui permet d'identifier les grandes tendances et de faire des découvertes bien plus facilement.

Dès la mise en œuvre de Tableau, Liezl et son équipe ont pu repérer les domaines dans lesquels la compagnie pouvait réaliser des économies substantielles, comme la consommation de carburant.

« Lorsque nous avons commencé à analyser la consommation de carburant sur tous nos vols et pour toutes nos destinations, nous avons constaté qu'il était possible d'économiser près de 35 litres de kérosène en évitant de démarrer le groupe auxiliaire de puissance (GAP) après un atterrissage. En tenant compte des prix locaux du carburant, cela représente environ 14 $ par vol, soit 1 610 $ par jour, et potentiellement plus de 587 000 $ sur l'année pour tous nos vols. »

Représentant 23 % des charges, le carburant est le principal poste de dépenses de Comair : des économies de cette ampleur peuvent avoir un impact déterminant sur les résultats de la compagnie.

« Dans le secteur de l'aviation civile, chaque petite économie peut avoir un impact majeur au final », explique Liezl. « Avant de passer à Tableau, nous savions que nous pouvions faire des économies dans nos activités opérationnelles, mais nous n'avions pas la possibilité de les identifier et de prendre les mesures qui s'imposaient. »

Par ailleurs, Tableau a permis à Comair d'atteindre d'autres objectifs en matière de données. Cela inclut notamment la création d'un tableau de bord unique, qui regroupe pour la première fois les données propres aux marques Kulala et BA, ou encore la mise à disposition des données sur la ponctualité des vols toutes les 15 minutes, sur ordinateur comme sur appareil mobile.

« La capacité à accéder rapidement à des informations BI clés permet d'optimiser la prise de décisions à tous les niveaux de la compagnie », explique Liezl. « De meilleures informations mènent à de meilleures décisions, ce qui se traduit par une meilleure qualité de service pour nos passagers. »

Tableau nous a permis de faire ressortir les informations dont nous avions besoin pour optimiser les performances de nos opérations.

Une équipe BI plus à l'écoute des besoins des métiers

Une fois le problème d'infrastructure réglé, Comair devait renforcer la synergie entre l'équipe BI et les équipes métier. L'utilisation d'analyses basées sur Excel pendant des années a créé un fossé entre les deux équipes. L'équipe BI était souvent incapable de produire à temps ce dont les métiers avaient besoin.

« Avec Tableau, nous savions que nous avions les moyens de résoudre ces problèmes structurels. Il suffisait de ressouder les équipes internes pour garantir que les analyses créées et mises à disposition correspondent exactement aux besoins », explique Liezl.

L'équipe BI a commencé par mener une étude à l'échelle de la compagnie pour mieux identifier les données dont les équipes ont principalement besoin, avant d'établir des priorités et de mettre des KPI en place. Ensuite, elle a utilisé Tableau pour permettre à toutes les divisions d'accéder aux données clés, comme la ponctualité des vols, les émissions de CO2 et les initiatives d'économie de carburant, pour rapprocher les équipes et permettre aux bonnes personnes d'accéder aux bonnes données.

« Disposer des bons outils est une chose, mais vous devez surtout faire en sorte de proposer les analyses dont vos utilisateurs ont besoin », explique Liezl. « En prenant le temps de nous rapprocher des équipes métier pour mieux être à leur écoute, nous avons pu déterminer exactement les types d'informations dont elles ont besoin dans Tableau pour un impact immédiat sur les performances opérationnelles. »

Tableau a non seulement amélioré la productivité globale, mais a aussi permis à l'équipe BI de se focaliser davantage sur des projets analytiques très importants pour l'avenir de la compagnie.

Une meilleure gestion des données pour encourager le libre-service

Pour finir, l'équipe BI souhaitait que les employés accèdent eux-mêmes aux données nécessaires au lieu de se baser uniquement sur les rapports qu'elle leur fournit.

« Une fois que nous avions résolu les problèmes structurels fondamentaux pour nos données, nous devions logiquement former les employés à tirer le meilleur parti de ces nouvelles fonctionnalités analytiques », explique Liezl. « Ce qui fait la force de Tableau, c'est sa facilité d'utilisation. Il suffit d'une petite formation pour commencer à faire ressortir de précieux insights. »

Pour encourager l'utilisation en libre-service, Comair a mis en place son programme Data Stewards. Il s'agissait de désigner 9 responsables des données au sein de la compagnie. Leur rôle : aider à définir les besoins analytiques et promouvoir le libre-service.

« Au début, la direction voulait que ces responsables soient tous des membres de l'IT, mais nous avons insisté pour inclure des employés des autres services, afin qu'ils puissent ensuite développer une communauté d'analystes. »

Liezl souligne également l'importance d'utiliser du contenu pertinent pour obtenir l'adhésion du PDG nécessaire au lancement des nouveaux programmes BI.

« Sans l'adhésion de notre PDG, l'exécution d'un programme BI est quasiment impossible », explique-t-elle. « Pour le convaincre, nous lui avons montré des tableaux de bord contenant nos propres données, car elles sont pertinentes et ont une vraie signification pour lui. Nous avons la chance d'avoir un PDG qui s'intéresse véritablement aux données. »

Une fois les responsables des données désignés, des formations ont été organisées, et des guides et modèles Tableau standard ont été mis en place pour assurer la cohérence. En parallèle, Liezl et son équipe ont lancé Comair Analytics, une initiative pour laisser les employés accéder librement depuis Tableau à des ensembles de données contrôlés.

Avec des responsables des données jouant un rôle de prescripteurs pour la communauté, et des employés en mesure d'utiliser Tableau par eux-mêmes, une culture du libre-service a rapidement commencé à voir le jour.

« Les utilisateurs ont vite compris comment utiliser Tableau pour travailler plus efficacement, ce qui a boosté l'adoption », se réjouit Liezl. Tableau a non seulement amélioré la productivité globale, mais a aussi permis à l'équipe BI de se focaliser davantage sur des projets analytiques très importants pour l'avenir de la compagnie.

Autres ressources susceptibles de vous intéresser…