Note du responsable éditorial : depuis la publication de cet article, nous avons mis à jour la source de données pour nous assurer que tout le monde dispose d'un accès ininterrompu aux toutes dernières données. Obtenez plus d'informations sur la nouvelle source de données.

De toute évidence, nous vivons une période de transformation exceptionnelle et rapide. La pandémie de COVID-19 constitue un véritable défi, et nous devons apprendre à nous adapter au fur et à mesure que la situation évolue. Les enjeux sont majeurs. Les entreprises font face à des pertes de revenus, à une incertitude sur le plan financier, et des problèmes d'approvisionnement, sans parler de la nécessité de mettre en place des plans de secours pour assurer la continuité économique. La capacité des entreprises de toutes tailles à affronter cette crise dépend de nombreux facteurs, mais alors qu'elles peinent à reprendre pied dans un contexte qui évolue en permanence, elles ne doivent pas perdre de vue leur ressource principale : les employés.

La pandémie n'impacte pas uniquement le fonctionnement normal des entreprises. Elle affecte également le bien-être de chaque employé, des soignants en première ligne à ceux pour qui le télétravail est devenu le lot quotidien en période de confinement. Avec le stress qui augmente, les employés ont de plus en plus de mal à se focaliser sur leur travail, et il est essentiel pour les employeurs de comprendre quand leurs employés souffrent, et de proposer une assistance proactive pour les aider à s'adapter à la situation.

Il est important de noter que contrairement aux autres types de crises, la pandémie de COVID-19 n'est pas un évènement ponctuel. Il s'agit d'une crise amenée à perdurer, et il est difficile de déterminer avec précision les besoins d'intervention en santé mentale, à court terme et à long terme. Les entreprises innovantes s'appuient sur leurs données pour mettre en place des stratégies efficaces, et surtout adopter une attitude empathique dans leur approche.

Assister les employés souffrant de troubles mentaux liés au COVID-19

Le bien-être mental est un défi permanent pour de nombreuses personnes, même en dehors d'une situation de crise. En effet, d'après le CDC (l'agence américaine pour le contrôle et la prévention des maladies), les troubles mentaux comptent parmi les problèmes de santé les plus pesants aux États-Unis. Et l'histoire nous montre que ces troubles sont exacerbés en période de crise. D'après la JAMA (Journal American Medical Association), les catastrophes de grande ampleur et les épidémies s'accompagnent presque toujours d'une augmentation du nombre de dépressions, de troubles de stress posttraumatique, de troubles liés à l'abus d'alcool ou d'autres substances, et d'un ensemble plus large de troubles mentaux et du comportement. De nombreux spécialistes des troubles de santé mentale observent déjà une augmentation du nombre de patients souffrant de stress en raison de cette situation de pandémie, et s'attendent à ce que ce nombre continue d'augmenter.

D'après un article de CNN, la Disaster Distress Helpline (ligne d'assistance pour personnes en détresse), gérée par la Substance Abuse and Mental Health Services Administration, a enregistré une augmentation de 338 % du volume d'appels en mars, par rapport au mois de février. Et d'après une étude menée par Ginger, un fournisseur de soins de santé mentale à la demande, après l'apparition du COVID-19 :

  • 91 % des employés en télétravail indiquent ressentir un stress modéré à extrême
  • 88 % des employés indiquent ressentir un stress modéré à extrême
  • 69 % des employés considèrent que cette période est la plus stressante qu'ils aient connue au cours de leur carrière, plus stressante encore que des évènements comme les attaques du 11 septembre ou la récession de 2008.
  • 62 % des employés indiquent avoir perdu au moins une heure de productivité par jour en raison du stress lié au COVID-19, et plus de 2 heures pour 32 %.

Une perte de productivité en raison de troubles mentaux est une mauvaise chose pour l'employé, et une préoccupation de plus en plus importante pour les entreprises : en 2019, avant la pandémie, l'OMS estimait que l'impact des troubles liés à la dépression et à l'anxiété sur l'économie mondiale s'élevait à 1 000 milliards de dollars par an. L'impact associé à la pandémie actuelle est, quant à lui, difficile à estimer.

Créer une culture de bien-être en s'appuyant sur les données

Donner la priorité à des initiatives de bien-être qui vous aident à adopter une approche proactive de la santé mentale de vos employés est une question de bon sens. Il est important pour vous d'aider vos employés à apprendre à faire face à la situation et à mieux y résister. En effet, les employés faisant davantage preuve d'engagement et avec un niveau de bien-être plus élevé sont 45 % plus susceptibles de s'adapter au changement que les autres employés.

C'est un véritable défi que de gérer, d'accompagner et d'aider des employés qui perdent leur concentration, qui sont en télétravail et qui sont susceptibles de faire face à des troubles mentaux, et les employeurs doivent trouver le moyen d'adopter une approche data-driven pour mieux comprendre la santé mentale de leurs employés, et pour limiter les risques. En quoi les données peuvent-elles faire la différence ?

Toute analyse efficace s'appuie sur des données de qualité. Pourtant, 31 % des entreprises ne s'appuient pas sur l'analytique dans l'exécution de leur stratégie en matière de santé et de bien-être de leurs employés. Avec les bonnes données, vous pouvez mesurer les indicateurs essentiels pour votre entreprise, et avoir une vue d'ensemble fiable des points sur lesquels vous devez vous focaliser. Principaux indicateurs de bien-être :

  • Données biométriques de base
  • Habitudes en matière de santé (exercice, régime, sommeil, consommation d'alcool et de tabac)
  • Données sur l'absentéisme
  • Analyse des sentiments
  • Données d'enquêtes

Visualiser les indicateurs de santé mentale pertinents

Étant donné qu'il n'y a pas de limite au nombre d'indicateurs qu'il est possible de surveiller et d'analyser, il est important d'identifier les aspects du bien-être qui comptent le plus pour votre entreprise, et il est essentiel de mesurer les données qui sont utiles. Dans votre recherche de solutions, focalisez-vous sur les indicateurs pertinents pour votre propre culture et vos propres processus décisionnels.

Les indicateurs liés au comportement des employés sont souvent parlants en matière de santé mentale. En s'appuyant sur une fiche d'évaluation de la santé mentale, Bell Canada suit et analyse plus de 90 indicateurs pour ses plus de 52 000 employés. La société mesure les progrès en fonction d'objectifs pour ses programmes, en analysant des indicateurs sur l'invalidité courte et longue durée, l'engagement des employés, l'utilisation des avantages sociaux, et bien d'autres encore. Ce programme s'est avéré être un investissement rentable, et présente un ROI positif depuis plus de 7 ans.

Même s'il n'existe pas d'approche uniforme pour le développement d'indicateurs sur le bien-être mental pour les entreprises, il est important d'inclure des données qualitatives et enrichies. Pour commencer, il peut être utile de mener une évaluation annuelle des risques sanitaires, avec des questions sur le bien-être général, qui peuvent fournir des informations utiles. Par exemple, Prudential Financial exploite les données de ces évaluations annuelles, ainsi que celles provenant d'enquêtes sur l'engagement des employés, pour améliorer l'offre de prestations de soins, orienter les employés vers les ressources existantes et créer des référentiels pour le suivi du niveau de bien-être.

Comprendre l'impact du COVID-19 grâce aux données

Cette pandémie a créé de nouveaux défis et des enjeux importants, et il est impératif pour les entreprises d'exploiter la puissance des données pour améliorer le niveau de santé mentale de leurs employés. Cette approche data-driven doit d'ailleurs devenir une priorité stratégique fondamentale.

Pour vous aider à mieux comprendre l'impact du COVID-19 dans votre entreprise, nous vous invitons à télécharger le tableau de bord et le classeur que nous avons créés à ce sujet. Ces ressources vous permettront de combiner vos données à celles de l'université John Hopkins sur le coronavirus, pour vous aider à créer vos propres analyses.

Pour en savoir plus sur les ressources en matière de santé mentale disponibles pour les employeurs et les employés, reportez-vous à cette liste compilée par Mental Health America.

Abonnez-vous à notre blog