EY choisit Tableau et fait économiser des millions de dollars à ses clients en luttant contre la fraude


EY est une structure internationale proposant ses services de conseil dans 150 pays à travers le monde. Ses activités de gestion des risques lui permettent d'accompagner des entreprises de toutes tailles à l'échelle planétaire. Dans cette vidéo, Jack Jia, partenaire chez EY Hong Kong, explique comment l'entreprise utilise les logiciels Tableau pour proposer à ses clients, qui en sont enchantés, une prévention des fraudes rapide et efficace. Avec Tableau, EY Hong Kong a pu :

  • Faire économiser des millions de dollars à ses clients et prévenir les risques d'atteinte à la réputation
  • Associer plusieurs bases de données pour obtenir des ensembles de données sur mesure pour les clients
  • Prévoir les fraudes et les empêcher avant qu'elles surviennent

Tableau : Quelles tâches essentielles effectuez-vous avec les logiciels Tableau ?
Jack Jia, partenaire chez EY Hong Kong : Le fait de pouvoir prévoir la fraude avant qu'elle prenne de l'ampleur est vraiment très important.

L'une de mes missions principales consiste à détecter la fraude, et soit de lutter contre ce fléau de manière proactive, soit d'étudier une fraude qui a déjà eu lieu.

Tableau : Comment les outils Tableau s'intègrent-ils dans votre travail quotidien ?
Jack Jia : Mon travail consiste principalement à utiliser des données. J'ai besoin de les visualiser afin de repérer les valeurs inhabituelles ainsi que les éventuelles anomalies afin d'identifier les mécanismes de fraude pour nos clients.

Et nos clients utilisent de nombreuses sources de données différentes. Les outils Tableau nous permettent de nous connecter à chacune d'elles et de les associer pour offrir aux clients des ensembles personnalisés, ce qu'ils apprécient réellement.

EY Hong Kong utilise les tableaux de bord Tableau pour combiner plusieurs sources de données dans une même vue.

La solution Tableau nous permet d'avoir des informations exploitables très utiles sur ce qui se passe, informations qui s'appuient sur des données structurées ou non. C'est du jamais vu.

Tableau : Comment vos clients utilisent-ils les outils Tableau ?
Jack Jia : Par exemple, en observant les informations et les tendances, nous avons pu déceler que certains jours les chiffres étaient totalement différents de la normale. À partir de là, nous avons pu remonter aux communications des traders sur leurs BlackBerry et à leurs SMS. Nous étions alors en mesure de constater les éventuelles manipulations et activités frauduleuses pendant les jours concernés.

Cela nous donne des informations exploitables très utiles sur ce qui se passe, informations qui s'appuient sur des données structurées ou non. C'est du jamais vu.

Tableau : Avez-vous d'autres exemples de cas où vous avez utilisé Tableau ?
Jack Jia : Un jour, nous voulions vérifier que des agents d'assurance ne se livraient pas à des fraudes. Et nous avons découvert cinq points atypiques, cinq valeurs inhabituelles.

Après enquête, il s'est avéré que chacun de ces points cachait une histoire bien particulière. Certains de ces agents ne travaillent plus pour la société, car ils avaient effectivement commis des actes frauduleux.

Vous savez, à partir de là, les clients étaient extrêmement satisfaits et ont pu économiser des millions de dollars. Et surtout, au-delà de l'aspect pécuniaire, c'est leur réputation qu'ils ont pu préserver.

EY utilise les logiciels Tableau pour analyser des données et les communiquer aux clients de manière visuelle.

Tableau : Comment vos clients ont-ils réagi concernant l'utilisation des outils Tableau ?
Jack Jia : Parmi nos principaux clients, nous avons des avocats. Ils utilisent nos solutions de tableau de bord Tableau pour interroger des suspects.

Ils apprécient particulièrement de pouvoir explorer les données en détail. Cela leur donne plus de moyens. Au lieu de demander au service informatique de générer les résultats chaque fois que le suspect répond à une question, ils disposent instantanément des réponses sur les tableaux de bord, car ils peuvent instantanément accéder aux niveaux de détail. Le feedback de notre clientèle d'avocats est donc très positif.

Tableau : Utilisez-vous les logiciels Tableau pour mesurer autre chose les fraudes ?
Jack Jia : Oui, notre entreprise ne se résume pas à la lutte contre la fraude. Nous offrons des services de conseil en informatique. Nous déployons par exemple des solutions informatiques pour nos clients. Celles-ci peuvent non seulement servir à détecter des fraudes, mais également à prévoir les ventes, les ventes croisées et les ventes additionnelles.

La récente intégration de la technologie R dans les solutions Tableau est très utile en l'occurrence, car nous pouvons désormais intégrer les aspects prévisionnels dans nos analyses. Nous pouvons maintenant prévoir quels clients sont le plus à même d'acheter nos services à la clientèle. Nous pouvons aussi recourir aux fonctions de prédiction pour repérer les fraudes avant qu'elles prennent de l'ampleur.

Tableau : Y a-t-il une fonctionnalité que vous appréciez tout particulièrement dans votre solution Tableau ?
Jack Jia : Récemment, nous avons utilisé Tableau pour anticiper la forte augmentation des risques, là où le taux de réclamation était élevé. Par exemple, en reportant tous les taux de réclamation sur une carte, nous pouvons très rapidement repérer les points sensibles et prendre les choses en main avant que la situation dégénère.

Nous aimons vraiment utiliser les outils Tableau, ils sont très ludiques. Mon conseil, c'est de jouer un peu avec. Cela permet de découvrir de nombreuses informations exploitables que vous n'aviez encore jamais remarquées.

Jack Jia raconte comment les outils Tableau donnent plus de moyens aux employés grâce à l'analytique en libre-service.

Les positions prises dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de l'organisme EY en général ni celles des sociétés qui en font partie.

Les ressources suivantes peuvent vous intéresser...