L'avenir de Tableau Server : ce qui va changer pour les systèmes d'exploitation pris en charge

Mise à jour du 10 novembre 2020 : Nous rallongeons la durée de prise en charge de Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2 pour les nouvelles versions de Tableau. Nous avions précédemment annoncé que ces systèmes d'exploitation obsolètes ne seraient plus pris en charge à compter de Tableau 2021.1. L'objectif initial était de s'appuyer sur Windows Server 2016 ou version ultérieure (ou l'une des nombreuses versions Linux prises en charge) à compter de Tableau 2021.1.

Aujourd'hui, nous annonçons que nous étendons de 6 mois la durée de prise en charge de ces systèmes d'exploitation. Désormais, Tableau nécessitera Windows Server 2016 ou version ultérieure à compter de la version 2021.3 (au lieu de la version 2021.1). En raison de ce changement, la date limite de prise en charge est repoussée de début 2021 au deuxième semestre 2021.

Dans le cadre de notre politique standard, nous continuons de prendre en charge les versions, y compris les versions de maintenance correspondantes, pendant les 30 mois qui suivent leur date de publication. Par exemple, un client utilisant Tableau 2021.2 sur Windows Server 2012 R2 continuera à bénéficier d'une prise en charge, y compris pour les versions de maintenance (comme Tableau 2021.7 ou 2021.2.8) pour ce système d'exploitation. Néanmoins, pour passer à Tableau 2021.3 ou à une version supérieure, ce client devra également mettre son système d'exploitation à niveau.

Pourquoi ce changement ? L'année 2020 a été très mouvementée, et les entreprises doivent faire face à de nombreux imprévus en raison de la pandémie. Nos clients ont naturellement consacré leurs efforts à des questions plus pressantes que la mise à niveau de Windows Server. Pour tenir compte de cette situation exceptionnelle, nous repoussons la date limite de prise en charge afin de permettre à nos clients un temps de répit. Nous prenons toujours nos décisions dans l'intérêt de nos clients et nous considérons qu'il s'agit là de la meilleure manière de leur apporter notre soutien.

Le continu original de cet article a également été mis à jour :

Pour optimiser les performances, la scalabilité et la sécurité de Tableau Server, nous tirons parti des nouvelles technologies de conteneurisation au niveau du système d'exploitation. À compter de la troisième version de 2021, Tableau Server nécessitera Windows Server 2016, Windows Server 2019 ou Linux.

Cela marquera la fin de la prise en charge de Windows Server 2012 et de Windows Server 2012 R2 pour toutes les nouvelles versions de Tableau Server à partir de la version 2021.3. Les versions précédentes de Tableau bénéficieront bien sûr d'une prise en charge standard de 30 mois, et la version 2021.2 bénéficiera des mises à jour de sécurité et autres correctifs jusqu'à la fin du premier semestre 2023.

Chronologie montrant le nouveau calendrier des déploiements Tableau pris en charge sur Windows Server 2012

Chronologie mise à jour le 10 novembre 2020

Conformément à la politique d'assistance de Microsoft pour Windows Server, nous ne prenons plus en charge Windows 2008 depuis la première version Tableau de 2020, car ce système d'exploitation ne sera plus pris en charge dans les mises à jour de sécurité de Microsoft.

Cela concerne uniquement les nouvelles versions de Tableau Server à partir de 2021. Les versions de maintenance de Tableau Server qui correspondent à des versions trimestrielles majeures (2019.2.0, 2019.3.0, etc.) et qui sont antérieures à 2021 ne sont pas concernées. Notre prise en charge du système d'exploitation Linux ne change pas. Ces changements n'ont également aucune incidence sur nos autres produits, notamment Tableau Desktop, Tableau Prep Builder, Tableau Bridge ou Tableau Online.

Pourquoi les conteneurs sont-ils si importants ? Quelle est leur utilité ? Ils facilitent le dimensionnement et la prise en charge de votre déploiement Tableau Server. Les conteneurs sont en quelque sorte une évolution du concept des machines virtuelles. Les systèmes d'exploitation et l'infrastructure sous-jacente sont éliminés.  Concrètement, une architecture basée sur des conteneurs facilite le déploiement rapide et répété de Tableau Server, ainsi que la gestion des ressources système. Elle nous permet également de développer Tableau Server pour tirer le meilleur parti de l'élasticité dynamique offerte par nos partenaires cloud.

Nous vous encourageons à planifier dès maintenant votre calendrier de mise à niveau des systèmes d'exploitation. Commencez par vous familiariser avec tous les avantages de Windows Server 2019, notamment ses fonctionnalités d'identité et de sécurité améliorées, sans oublier la possibilité d'intégrer des charges de travail Windows Server sur site avec des services Azure, tels que la reprise après sinistre. Si vous avez toujours eu envie d'utiliser Tableau Server sur Linux, c'est peut-être le moment idéal. Découvrez si Linux peut convenir à votre environnement.

Abonnez-vous à notre blog