L'ORU Aquitaine exploite les données des services urgentistes avec Tableau



L'ORU (Observatoire Régional des Urgences) Aquitaine recueille et interprète les données médicales des services d'urgence pour les organismes de santé. Auparavant, cet observatoire ne disposait d'aucun moyen pour présenter aux établissements des informations claires sur leurs données. Lorsque l'ORU a adopté la solution Tableau pour la présentation des données, ses clients ont été surpris de ce qu'ils ont découvert.

Antoine Tignon, ingénieur/développeur informatique chez ORU Aquitaine, a choisi Tableau plutôt qu'une autre solution, car c'est un produit abordable et facile à configurer qui séduit de nombreux médecins et directeurs d'établissements, ainsi que les pouvoirs publics.

En définissant les autorisations des utilisateurs et en contrôlant ce que les clients peuvent visualiser dans Tableau Server, l'ORU génère une expérience personnalisée. Lorsqu'un client se connecte à Tableau Server, il voit uniquement les tableaux de bord qui l'intéressent.

Depuis que l'ORU utilise Tableau, 36 clients ont indiqué avoir découvert de nouvelles informations exploitables à partir des données de leur service d'urgence.


Tableau: En quoi la solution Tableau vous a-t-elle aidé ?
Antoine Tignon, Ingénieur/développeur informatique: Grâce à Tableau, j'ai pu présenter des données qui étaient un peu absconses jusqu'à maintenant, dans un format agréable et lisible.

Tableau: Pourquoi avoir choisi Tableau plutôt qu'une autre solution ?
Antoine: On voulait mettre en place rapidement une remontée d'informations sur des données qui étaient collectées, depuis 2008 pour certains établissements. On a donc fait une étude de cas sur les différents logiciels qu'il pouvait y avoir sur l'analyse et la représentation de données, et on s'est rendu compte, après plusieurs essais, que Tableau était le plus rapide à mettre en place, le moins coûteux et surtout le plus sexy. Et c'est vrai que pour échanger avec des médecins, des responsables d'établissements, des hommes politiques, avoir des éléments graphiques assez sexy, c'est quand même plus pratique.

D coup, on a trouvé que Tableau était la solution qui nous correspondait le mieux pour avancer rapidement en tant qu'observatoire et montrer qu'on avait une utilité.

Nous avons commencé par des tableaux de bord facilement accessibles, qui présentaient beaucoup de données en peu de temps. À présent, nous proposons des tableaux de bord encore plus précis et personnalisés, qui permettent d'en apprendre plus et de se plonger réellement au cœur des informations.

Tableau: Comment ont réagi vos clients ?
Antoine: À l'époque, ce sont 36 établissements dans la région, 36 services d'urgence, qui ont été plutôt surpris de voir qu'on avait déjà tout plein d'informations : comment étaient leurs services d'urgence et comment se passait la prise en charge des patients. D'avoir aussi des idées d'analyse de filières et de savoir où étaient orientés les patients atteints de pathologies cardiologiques. Ce genre d'informations, personne ne s'attendait à ce qu'on les aient aussi rapidement, parce que la base était constituée depuis un petit moment, mais personne n'avait vraiment mis le nez dedans ou fait un retour dessus.

Le fait d'avoir cet élément graphique Tableau et de l'avoir mis en place en 3 mois, nous a permis de publier sur notre site Internet des tableaux de bord en toute transparence vis-à-vis des établissements clients.

Tableau: Qu'est-ce qui vous a incité à utiliser Tableau Server pour partager vos tableaux de bord avec les clients ?
Antoine: Maintenant, avec l'arrivée de la Grande Région, Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, on a choisi Tableau Server, pour avoir un petit peu plus d'utilisateurs et une vision plus territoriale. Comme ça quand une personne, par exemple de la Dordogne, se connecte, au lieu de se connecter sur un établissement lambda de la Grande Région, elle arrive sur son territoire et sort des informations qui lui parlent.

On a commencé avec des tableaux de bord vite accessibles, qui montraient beaucoup de données rapidement. Ensuite, on a abouti à quelque chose de quand même plus précis et plus axé sur les personnes, pour leur en apprendre plus et leur permettre de s'imprégner vraiment des informations.



Les ressources suivantes peuvent vous intéresser...