Comment Gaëlle Periat a bâti sa carrière en faisant parler les données



Gaëlle Periat, responsable BI et données chez Ubisoft Entertainment, est devenue fan des données lorsqu'elle était développeuse. Elle a vite réalisé que sa passion était de faire parler les données. Ce qui l'intéressait surtout, c'était « cruncher de la data pour mieux comprendre les gens ».

Aujourd'hui, Gaëlle Periat travaille chez Ubisoft, une société française qui crée des jeux vidéos interactifs. Ubisoft a recruté Gaëlle Periat en tant que responsable BI et données pour ses compétences analytiques, notamment sur le logiciel Tableau.

Gaëlle Periat a découvert Tableau chez IsCool. Elle s'est vite passionnée pour ce logiciel et a partagé ses créations avec ses amis, puis avec des supérieurs et ses collègues.

Tableau lui est devenu indispensable alors qu'elle poursuivait sa carrière dans l'univers du jeu vidéo. Lorsque nous lui avons demandé si elle pensait que Tableau ferait partie de son avenir, elle a répondu « C'est sûr que je ne vois aucune de mes nouvelles aventures professionnelles dans la data sans Tableau. »


Tableau: Pensez-vous continuer à utiliser Tableau tout au long de votre carrière ?
Gaëlle Periat, Data & Business Intelligence Manager: Pensez-vous continuer à utiliser Tableau tout au long de votre carrière ?

Tableau: Quel a été votre parcours professionnel avant de découvrir Tableau ?
Gaëlle: Avant de faire de la data pure et dure, j'ai été développeur pendant environ 10 ans.

Comme tous les développeurs, j'ai eu pas mal de missions et puis dans la toute dernière, avant que je passe du côté obscur de la data, j'étais dans une équipe décisionnelle qui travaillait sur un grand site web. Et c'est là qu'en fait j'ai compris la valeur et le pouvoir des datas, puisqu'on pouvait collecter tout ce que faisait l'internaute et leur faire dire beaucoup, beaucoup de choses.

Tableau: Avez-vous compris tout de suite l’impact de votre approche basée sur les données ?
Gaëlle: Ca m'a vraiment intéressée, et au bout d'à peu près 1 an de développement, je leur ai dit : « OK, c'est cool, mais je ne veux plus faire de développement. Ce que je veux, c'est “cruncher” de la data, comprendre les gens..., voilà, je veux raconter des histoires sur ce que font les gens sur notre site web ».

J'ai raconté des histoires merveilleuses… et puis j'ai commencé à les partager avec des amis, avec des gens que j'appréciais et finalement avec des collègues.

Tableau: Pouvez-vous nous raconter votre première rencontre avec les outils Tableau ?
Gaëlle: Quand je suis arrivée chez IsCool, ils m'ont dit : « Tiens, voilà Tableau, ça va être ton meilleur ami pour la vie ». Et j'ai dit : « OK, mais pas de formation, rien du tout ? ». Ils ont dit : « Ben, non, c'est hyper simple, débrouille-toi ».

Tableau: Était-ce le cas ?
Gaëlle: Effectivement, c'était super simple. J'ai raconté des histoires merveilleuses sur les jeux vidéo qu'on créait à l'époque, et puis j'ai commencé à partager ça, avec des amis, avec des gens que j'aimais bien. Et dans le cadre de mon travail, j'ai fait un certain nombre de conférences. Un jour, j'ai rencontré un des fondateurs de BlaBlaCar, et puis voilà qu'on se met à parler data, etc.

Et lui aussi, il me dit : « OK, c'est super, tu n'as pas envie de venir faire de la data chez BlaBlaCar ? ».

J'ai dit : « Oui, pourquoi pas ? J'ai fait ça dans les jeux vidéo, je vais aller voir ce que cela donne chez BlaBlaCar ».

Tableau: Pouvez-vous nous en dire plus sur cette transition ?
Gaëlle: En fait, j'ai apporté Tableau chez BlaBlaCar. Quand je suis arrivée, j'ai appelé mon chargé de compte Tableau et je lui ai dit : « Salut, c'est Gaëlle de IsCool, et maintenant c'est Gaëlle de BlaBlaCar. Maintenant, il me faut Tableau chez BlaBlaCar, comment on fait ? ».

Voilà, on a commencé comme ça, avec quelques licences Tableau, et maintenant, presque toute la société utilise Tableau.

Tableau est toujours dans mon sac à dos.

Tableau: Avez-vous retrouvé la même continuité et la même réactivité avec Tableau ?
Gaëlle: Et chez Ubisoft, ça a été pareil : « Salut, on aime bien ce que tu fais, est-ce que tu pourrais amener un peu ton expertise chez nous ? ».

Je leur ai dit « Oui ». Évidemment, parce que moi, j'adore créer, j'adore partager, et là, j'ai la chance, parce qu'ils utilisent déjà Tableau. Mais je pense qu'on pourrait faire encore mieux. On pourrait encore impliquer d'autres gens et aller encore plus loin dans la dataviz.

Tableau: Avez-vous suivi une formation Tableau ?
Gaëlle: Quand j’ai commencé avec Tableau, je n’ai eu aucune formation donc j’ai rejoint la communauté Tableau ou tu peux poser des questions, simples ou difficiles et être sure de toujours avoir une réponse.

Tableau:Utilisez-vous les forums de la communauté Tableau ?
Gaëlle: Comme c'est une communauté plutôt internationale, l'avantage, c'est quand tu te lèves le matin, il y a forcément quelqu'un qui t'a répondu.

Et ce qui est fou, c'est que si tu es vraiment bloqué, tu peux publier ton classeur et quelqu'un va le corriger pour toi, et te le renvoyer en disant : « voilà, tu aurais dû faire ceci ou cela ».

Donc, en termes de communauté, c'est vraiment exceptionnel. Je n'ai jamais vu une communauté aussi proactive pour un autre produit, en tout cas envers les utilisateurs. C'est la troisième aventure que je mène aujourd'hui, et Tableau est toujours dans mon sac à dos.



Les ressources suivantes peuvent vous intéresser...